CHAMPIONNAT DE FRANCE
PAR ÉQUIPES 1ERE DIVISION

Féminine et Masculine
DU 10 NOVEMBRE AU 1er DECEMBRE 2007
©FFT
Lionel Roux et Thierry Pham soulèvent le trophée du championnat de France par équipes. L'AS Patton Rennes attendait cet instant depuis quatre ans.
 Le site des épreuves par équipes 

 Le site de la ligue de Seine-et-Marne 

 La 9e de l'AS Patton Rennes 

 Le Lagardère Paris Racing remet ça

 Barrages dames : Levallois et Illberg restent dans l'élite
Les barrages du championnat féminin ont souri au SCT Levallois et au TC Illberg, qui joueront donc en première division l'an prochain. Levallois a dominé sur son terrain Grenoble Tennis (4/2). Illberg est allé s'imposer au TCM Denain (4/2).

 Barrages messieurs : Melun et le TCBB se maintiennent
Les rencontres de barrages ont permis au TC Boulogne-Billancourt et au TC Melun Val de Seine de conserver leur place dans l'élite. A domicile, le TCBB s'est imposé 4/2 face au Grenoble Tennis, tout comme Melun face au TC Illberg.

 
SAMEDI 1er DECEMBRE
 
 

LA VIDEO DES  RENCONTRES

Get the Flash Player to see this player.

 

LES FAITS DU JOUR
L'AS Patton Rennes chez les messieurs et le Lagardère Paris Racing chez les dames sont les nouveaux champions de France par équipes pour la saison sportive 2008. Les deux vainqueurs se sont imposés en finale au set average, face respectivement à l'AS Bondy et à l'AS Patton Rennes, après une égalité à 3-3 au nombre de victoires. Le club breton s'impose quatre ans après son dernier titre. Le club parisien, lui, réussit le doublé après son succès l'an passé.

LES CHIFFRES
9  L'AS Patton Rennes 35 a décroché son neuvième titre chez les messieurs. Sa dernièe victoire remontait à l'année sportive 2004.


40 Le Lagardère Paris Racing, ex Racing Club de France, compte désormais 40 titres dans cette épreuve chez les dames.

FINALE DAMES

LAGARDERE PARIS RACING - AS PATTON RENNES : 3-3
Le Lagardère Paris Racing remporte le titre de champion de France grâce à un meilleur set average.
Simple n°1 :
A. Cornet (LPR) b. M. Muller (ASPR) 6/2, 6/2
Simple n°2 : C. Pin (LPR) b. K. Knapp (ASPR) 6/4, 6/2
Simple n°3 : J. Kostanic (ASPR) b. Cohen-Aloro (LPR) 6/3, 7/6 (3)
Simple n°4 : P. Cetkovska (ASPR) b. Y. Fedossova (LPR) 6/2, 2/6, 6/3

Double n°1 :
Muller-Kostanic (ASPR) b. Cornet-Pin (LPR) 3/6, 6/4, 11-9 
Double n°2 : Cohen-Aloro-Sfar (LPR) b. Cetkovska-Noorlander (ASPR) 6/3, 1/6, 10-8

FINALE MESSIEURS

AS PATTON RENNES - AS BONDY : 3-3
L'AS Patton Rennes remporte le titre de champion de France grâce à un meilleur set average.
Simple n°1 : A. Dupuis (Bondy) b. M. Gicquel (ASPR) 6/4, 7/6(2)
Simple n°2 : P. Petzschner (Bondy) b. K. Vliegen (ASPR) 6/3, 3/6, 6/4 
Simple n°3 : S. Bolelli (ASPR) b. J.M. Pequery (Bondy) 6/4, 2-1 abandon 
Simple n°4 : D. Meffert (ASPR) b. G. Elseneer (Bondy) 6/2, 6/1

Double n°1 :
 Gicquel-Zimonjic (ASPR) b. Dupuis-Elseneer (Bondy) 6/3, 6/0
Double n°2 : Petzschner-Saoudi (Bondy) b. Saulnier-Vliegen (ASPR) 3/6, 6/1, 10-8

LES FINALES

 Finale dames : le Racing garde son titre
(18h45)
- Sacré l'an passé, le Lagardère Paris Racing conserve son bien. A égalité avec l'AS Patton Rennes au terme des simples (2-2), les Parisiennes se sont imposées grâce à la victoire de Stéphanie Cohen-Aloro et Selima Sfar face aux Rennaises Petra Cetkovska et Seda Noorlander. Cohen-Aloro et Sfar ont emporté la décision au super tie break sur le score de 6/3, 1/6, 10-8 ! La victoire de Martina Muller et Jelena Kostanic contre Alizé Cornet et Camille Pin n'a rien changé, le set average étant favorable au Racing. Lors des simples, la Croate Jelena Kostanic (Rennes) avait remis les deux équipes à égalité, 2-2 à l'issue des simples, en battant Stéphanie Cohen-Aloro (Racing), 6/3, 7/6. Tout avait bien débuté pour le Racing, Camille Pin offrant le premier point en battant l'Italienne Karin Knapp (Rennes) 6/4, 6/3. Le Patton avait égalisé grâce au succès de la Tchèque Petra Cetkovska contre Youlia Fedossova 6/2, 2/6, 6/3. Dans le duel des n°1, Alizé Cornet (Racing) avait remporté son 4e simple en première division. Elle avait battu l'Allemande Martina Muller (Rennes) 6/2, 6/2. La n°1 rennaise a ainsi perdu son 4e simple en autant de matchs...
 Alizé Cornet (Lagardère Paris Racing)
  

 Camille Pin (Lagardère Paris Racing)
   

 Finale messieurs : l'AS Patton Rennes à la puissance neuf
(18h43)
- L'AS Patton Rennes a remporté son neuvième titre de champion de France de première division à l'issue des doubles. Impeccables face à Antony Dupuis et Gilles Elseneer battus 6/3, 6/0, Marc Gicquel et Nenad Zimonjic ont offert la victoire au club rennais. Le succès de Philipp Petzschner et Slimane Saoudi face à Cyril Saulnier et Kristof Vliegen (6/3, 1/6, 10-8) n'y a rien changé, le set average restant en faveur des Bretons. Au terme des simples, Rennes et Bondy étaient à égalité 2-2. Dans le match des n°1, Antony Dupuis (Bondy) a en effet battu Marc Gicquel 6/4, 7/6(2) et ainsi permis à l'AS Bondy d'égaliser à 2-2. La journée avait débuté par la victoire de l'Allemand Dominik Meffert (Rennes) face à un Gilles Elseneer (Bondy) fourbu par ses efforts de la veille en simple et en double (6/2, 6/1). Puis l'AS Bondy est revenu grâce au succès sur le fil d'un autre joueur d'outre-Rhin. Philipp Petzschner a en effet battu le Belge Kristof Vliegen 6/3, 3/6, 6/4. La fin de match a été très tendue, Petzschner fracassant une raquette de rage, sauvant deux balles de break à 4-4 avant de conclure la partie en prenant le service de Vliegen à 5-4. Touché au pied gauche, Jean-Michel Péquery (Bondy) avait ensuite jeté l'éponge face à l'Italien Simone Bolelli (Rennes). Mené 6/4, 2-1, le grand attaquant de l'AS Bondy a préféré arrêter les frais.
 Antony Dupuis (AS Bondy)
  

 Thierry Pham (capitaine AS Patton)
  

ILS ONT DIT

Nathalie Tauziat (capitaine Lagardère Paris Racing)
"C'est super de garder ce titre, surtout dans ces conditions, au bout du suspense. Nous avons souffert lors de cette finale mais aussi lors des matches de poule face au TC Paris. Les filles ont fait preuve d'un état d'esprit remarquable. Dans le super tie-break décisif, Selima et Stéphanie se sont bien ressaissies après avoir commis trois double-fautes. Ce groupe est vraiment génial."

Marc Vidal (capitaine AS PAtton Rennes, équipe féminine)
"C'est dur de perdre comme ça, 10-8 au super tie-break et d'être battus au set average. Mais nous avions obtenu notre qualification pour la phase finale grâce au set average, alors finalement, il faut être philosophe. Je suis très content de mes joueuses, elles forment un groupe soudé même si elles viennent d'horizons différents."

Thierry Pham (capitaine AS atton Rennes, équipe masculine)
"Reconquérir le titre quatre ans après est une grande joie. Je regrette la blessure de Jean-Michel Péquery, car elle a évidemment pesé. On aurait préféré gagner sans que nos adversaires soient diminués. Nous avons une belle équipe, et les choses se sont bien présentées aujourd'hui. Le fait d'avoir gagnéla demi-finale sans laisser trop d'énergie a été important, car Bondy ne possède pas le même réservoir que nous. A 2-2, je n'étais pas rassuré car avec la formule des doubles (no-ad et super tie-break), tout put aller très vite. Mais on a vite pris les devants."

Benoît Carelli (capitaine AS Bondy)
"Ce qui nous a manqué, c'est évidemment un effectif de plus grande qualité, car les gars avaient laissé des forces en demi-finales. Mais évidemment, nous sommes fiers d'être allés en finale et d'avoir accroché l'AS Patton. On savait qu'il nous fallait gagner les deux doubles, mais c'était vraiment difficile. Est-ce un exploit malgré la défaite? Oui et non. En fait, avec ce groupe, cela fait plusieurs années qu'on se bat avec des grosses équipes qui ont bien plus de moyens. Ce n'est pas un hasard. Tous méritent des louanges, mais c'est vrai que j'étais particulièrement ému de voir Antony Dupuis jouer à un tel niveau. Je me suis cru revenu en arrière, il y a quatre ou cinq ans, quand je l'accompagnais sur le circuit. Il mérite de vivre des moments comme ça..."

Christian Bîmes (président de la FFT)
"Cet événement est une belle réussite. Les tribunes étaient pleines et le fait d'organiser des finales mixtes est très positif. Je tiens à féliciter le travail de la ligue de Seine-et-Marne et de son président Daniel Hette, ainsi que celui des nombreux bénévoles."

NEWS

 A guichets fermés
Les finales de première division ont fait le plein à Croissy-Beaubourg. Il n'y a plus une place à vendre pour assister aux rencontres au centre de ligue de Seine-et-Marne.

 Kohlschreiber forfait
Un Allemand chasse l'autre dans l'équipe masculine de l'AS Patton Rennes. Le n°1 de l'équipe de Thierry Pham, Philipp Kohlschreiber, a dû déclarer forfait, retenu qu'il a été par des obligations fédérales en Allemagne. Il est remplacé par Dominik Meffert, lui aussi allemand, assimilé n°24 français et qui jouera le simple n°4.

 

 
.. ..