TOUT SUR LES FRANÇAIS
OPEN D'AUSTRALIE 2007
Du lundi 15 au dimanche 28 janvier
©AFP
Jonathan Eysseric a le regard inquiet. Le titre va lui échapper...

 Le tournoi en images 

 Le site officiel

 ET AUSSI...
Serena, la renaissance
Incroyable exploit que celui de Serena Williams. Redescendue à la 81e place mondiale, presque inexistante depuis deux ans, l'ex-n°1 mondiale a réussi un come-back comme l'Amérique les aime. Elle a remporté à la surprise générale cet Open d'Australie, en humiliant Maria Sharapova en finale (6/1, 6/2). C'est la troisième couronne conquise par Serena à Melbourne. Elle devenient seulement la deuxième joueuse de l'histoire, après Chris O'Neil en 1978, à remporter l'Open d'Australie en tant que non tête de série. Lundi prochain, Serena progressera à la 14e place mondiale. Maria Sharapova, elle, sera numéro un...

 
SAMEDI 27 JANVIER
 
 
 La finale des juniors garçons en images 

LA PHRASE DU JOUR

"J'étais content que ça soit télévisé, car comme ma mère stresse en suivant les scores sur Internet, au moins là elle a pu me voir."
Signé Jonathan Eysseric, dont la finale a été diffusée en direct sur Eurosport. Une grande première !

LE CHIFFRE DU JOUR

2 Fier d’annoncer que la tenue de la finale des juniors sur le Central était une grande première en Grand Chelem, Geoff Polard, le président de la fédération australienne, a commis une petite erreur. En effet, en 1980, la finale des juniors garçons entre Henri Leconte et l’Espagnol Alberto Tous s’était bien déroulée sur le Central de Roland-Garros. "Riton" s’était imposé. La finale de cet Open d'Australie 2007 était donc la deuxième de l'histoire à se disputer sur un Central dans le Grand Chelem.

LA FINALE

 Eysseric sans repères
Jonathan Eysseric ne deviendra pas le sixième junior français à triompher à l'Open d'Australie. Il a échoué en finale face à l’Australien Brydan Klein en trois sets (6/2, 4/6, 6/1). L’Azuréen a eu du mal à trouver ses repères sous le toit de la prestigieuse Rod Laver Arena, bien garnie au début. Après une belle réaction dans le deuxième set, il a laissé filer l’ « Aussie ». Mais Jonathan gardera un souvenir inoubliable de cette finale. Pat Rafter lui a remis le trophée du finaliste… Et il repart d'Australie avec la place de numéro un mondial. Qu'il a les moyens de conserver jusqu'à la fin de l'année.
 Jonathan Eysseric
  

DU CÔTÉ DE MELBOURNE

 Direction Bressuire
Jonathan Eysseric prendra l’avion du retour dimanche soir. "Une fois en France, je vais me reposer quelques jours et je reprendrai le travail. J’irai disputer le Future de Bressuire. Ensuite, je ne sais pas, peut-être les qualifications de Marseille si j'obtiens une wild-card…" L’Azuréen a deux priorités : améliorer son classement ATP (NDLR : il est actuellement 1248e) et décrocher la place de numéro un mondial chez les juniors.

 Klein a eu l'oeil
Jonathan Eysseric ne conservera pas un agréable souvenir du hawk-eye auquel les deux juniors pouvaient avoir recours pour la première fois de leur jeune carrière. Le Français s’est ainsi retrouvé avec 0 challenge restant à la fin du deuxième set. En revanche, Brydan Klein a eu tout bon sur ses trois premières contestations. Tout lui a souri…
 
 A la télé
Disputée sur la Rod Laver Arena, cette finale des juniors garçons a pu bénéficier des moyens de production habituels et Eurosport a sauté sur l’occasion pour diffuser cette finale en direct sur sa chaîne. Frédéric Verdier, le commentateur de la chaîne, aurait souhaité s’adjoindre les commentaires d’Alizé Cornet en tant que consultante mais la junior française était dans l’avion du retour au moment où Jonathan Eysseric débutait sa finale. C'est Nicolas Escudé qui a donc joué le rôle de consultant.
 
 Rafter était là
Deux anciens champions australiens, Todd Woodbridge et surtout Patrick Rafter, ont précédé à la remise des trophées de la finale des juniors garçons. Jonathan Eysseric a pu glisser à l'oreille de Rafter qu'il était son idole, plus jeune. Le double vainqueur de l'US Open l'a remercié.

A Melbourne, correspondance spéciale, Eric Salliot
 

 
..