GRAND CHELEM
WIMBLEDON 2004
Du lundi 21 juin au dimanche 4 juillet
© AFP - Et de trois pour Gaël Monfils ! Malgré son aversion pour l'herbe, il n'a pas trouvé de rival à sa mesure.

Sharapova après Myskina
Le tennis féminin russe est décidément en pleine réussite. Après la finale "nationale" à Roland-Garros entre Anastasia Myskina et Elena Dementieva, c'est au tour de Maria Sharapova de s'imposer à Wimbledon. La "teenager", âgée de 17 ans et deux mois, a créé la sensation en débordant en finale la double tenante du titre, Serena Williams, 6/1, 6/4.



JOURNAL du dimanche 4 juillet


"C'est mythique ! Je suis grave motivé !"
Signé Gaël Monfils, très impatient de disputer la semaine prochaine son premier tournoi Challenger à l'étranger chez les pros, à Scheveningen, aux Pays-Bas.


1
Gaël Monfils est d'ores et déjà assuré de terminer l'année n°1 mondial juniors. Vainqueur des trois premières levées en Grand Chelem, il n'a pour l'instant été battu qu'une seule fois dans cette catégorie.


Federer double la mise
(19h00) - Roger Federer, tête de série n°1, a conservé son titre aux dépens d'Andy Roddick, n°2. Au cours d'une finale perturbée par la pluie, le Suisse a renversé une situation compromise pour l'emporter 4/6, 7/5, 7/6 (3), 6/4.

Et de trois pour Monfils !
(15h45) - Formidable Gaël Monfils ! Le jeune Français s'est offert le titre junior de Wimbledon, après avoir déjà empoché ceux de l'Open d'Australie et de Roland-Garros. En finale, le jeune Parisien a pris le meilleur sur le Britannique Miles Kasiri, 7/5, 7/6 (6). S'il s'impose à l'US Open, en septembre, Gaël réussira le Grand Chelem, un exploit que Stefan Edberg a accompli chez les juniors en 1983. En attendant, Monfils est déjà assuré du sacre de champion du monde.

Albums photos : Grosjean, Mauresmo et Monfils en action


Les déclarations de Gaël Monfils après son titre
"Je n'aime vraiment pas le gazon et je ne sais pas comment j'ai gagné. Je suis content que cela se termine. J'étais nerveux avant la finale. Je voulais aussi gagner pour mon entraîneur, Luigi Borfiga. Je pense que dans son livre des records, il n'avait pas encore un joueur à trois titres du Grand Chelem ! Fin août, je vais quitter l'INSEP pour intégrer le centre d'entraînement à Roland-Garros. Je vais retrouver un entraîneur que je connais bien, Olivier Delaître.

Je pense que j'irai à l'US Open. Mais ce que je veux, c'est réussir chez les seniors. La semaine prochaine, je dispute le Challenger de Scheveningen.
"

Les déclarations de son entraîneur, Luigi Borfiga
"Gaël était très tendu ce matin et pendant le match. Il joue mal mais il gagne. C'est un garçon généreux, attachant. Il est beaucoup moins farfelu qu'il ne le laisse paraître. Il a beaucoup progressé au service. Il y a encore huit mois, il faisait une poussette en deuxième balle. Il est parmi les meilleurs que j'ai formés. Mais Santoro était très précoce, il avait battu Andres Gomez à 16 ans. Gaël a une marge de progression énorme.

Encore la coupe de Galéa et c'en sera fini avec Gaël. On a accompli notre truc puisqu'il va quitter l'INSEP pour le CNE de Roland-Garros. Lundi, on va ensemble aux Pays-Bas pour un Challenger. C'est bien qu'il se frotte à une autre vitesse de balle, celle des seniors."