PHASE FINALE -MOSCOU
2004      
Mercredi 24 au dimanche 28 novembre
© AFP - Nathalie Dechy recueille les félicitations de Marion Bartoli et d'Emilie Loit.

La Russie express
Comme la France, la Russie menait deux à zéro à l'issue de la première journée des demi-finales. Svetlana Kuznetsova s'est imposée 6/1, 6/1 face à Yvonne Meusburger, tandis que Anastasia Myskina a été sans pitié pour Patricia Wartusch (6/0, 6/0).



Journal du jeudi 25 novembre

France 5 Espagne 0

Jeudi : la qualification de la France pour la finale

Mercredi : les victoires de Golovin et Dechy en images


Dechy envoie la France en finale
(11h25) - Nathalie Dechy
n'a pas fait durer le suspense. En s'imposant facilement face à Anabel Medina Garrigues (6/3, 6/1), elle a propulsé la France en finale. Ce week-end, probablement face à la Russie, les "Bleues" se verront proposer un tout autre défi. Lire

Tati aggrave le score
(13h00) - Tatiana Golovin (27e mondiale) pouvait jouer l’esprit tranquille devant Marta Marrero (47e), préférée à Maria Sanchez Lorenzo (diminuée par une blessure aux adducteurs) lors du dernier simple pour l'honneur. La Française a dominé son adversaire 6/3, 6/4. Place au double avec les grands débuts en Fed Cup de Marion Bartoli.

Bartoli première !
(15h00) - Marion Bartoli
a fêté sa première sélection en équipe de France par une victoire. Aux côtés d'Emilie Loit, elle s'est imposée en double face aux Espagnoles Virginia Ruano Pascual et Marta Marrero (7/5, 6/2). La France a donc écarté l'Espagne sans perdre le moindre set !

Ecouter Nathalie Dechy, Emilie Loit, Marion Bartoli, Guy Forget, Tatiana Golovin et Christian Bîmes


Nathalie Dechy : "Les Russes sont archi favorites"
Lire l'interview

Guy Forget : "La balle est dans notre camp"
Lire l'interview


2
C'est la deuxième fois de sa carrière que Nathalie Dechy apporte un point décisif à l'équipe de France. La première fois, l'événement avait eu lieu en Argentine, à Buenos Aires, au premier tour en 2002.


"L'amour, l'amour toujours !"
Signée
Nathalie Dechy à qui l'on demandait si son récent mariage l'avait transformée sur le court.


Tirages au sort vendredi
Deux tirages au sort sont organisés ce vendredi, à partir de 13 heures : celui de la finale 2004 et celui du groupe mondial 2005. La France connaîtra donc son adversaire du premier tour pour l'an prochain, dans une compétition qui se disputera avec la même formule que celle de la Coupe Davis, mais avec seulement huit nations.

Le repos des guerrières
Hier après ses deux premiers matchs de simple, l’équipe de France ne s’est pas trop attardée au Krylatskoe Ice Stadium. Les Françaises ont regagné leur hôtel rapidement. Au programme : récupération pour Tatiana Golovin et Nathalie Dechy et musculation explosive pour Emilie Loit et Marion Bartoli avant d’aller dîner vers 19h30. Une heure plus tard, tout ce beau monde était au lit. Staff compris !

JO 2012
Si Moscou devait obtenir l'organisation des J0 2012, le Ice Stadium Krylatskoe, qui accueille cette phase finale de la Fed Cup, serait dédié à deux disciplines : la lutte et l’haltérophilie. Rappelons que la capitale russe est en course pour organiser ces Jeux avec Londres, Madrid, New-York et Paris. Le CIO choisira la ville hôte en juillet prochain. Il faut souligner qu'une grande banderole installée derrière une tribune vante la candidature de Moscou. Mais c'est à peu près tout...

Le DTN craint les Russes
Après la victoire de l’équipe de France, le DTN Jean-Claude Massias s’est montré très satisfait : "Les filles ont bien entamé cette demi-finale. Elles sont très motivées en l’absence d’Amélie Mauresmo. Elles veulent prouver des choses. Au sein de l’équipe, il règne une bonne ambiance." Pour ce qui est des joueuses russes, il s’est dit très impressionné : "Quelle équipe ! La Russe possède une fabuleuse génération."

En famille
Parmi les spectateurs français présents à Moscou, il est un qui n’est pas passé inaperçu. Il s’agit de Walter Bartoli, père et coach de Marion. "Je pense que cela lui fera plaisir de me voir ici", a-t-il déclaré. Marion jouera probablement aujourd’hui le double associée à Emile Loit.